Bitcoin Magazine

Is your bitcoin site secure?
Show Menu
Bitcoin Adoption Teenagers

Bitcoin et Les Adolescents

Si Bitcoin est pour réussir à faire un gros succès, il peut pas se limiter a la foule d’internautes, des libertariens et des avocats du droit à la vie privée qu’il cible présentement et il doit trouver une manière d’attirer le grand marché public. Ce marché semble difficile a attraper : il a échappé a plusieurs choses y compris Linux et l’Esperanto, vu qu’ils apprécient la commodité, mais cette commodité ne peut pas être atteinte sans le support du même public. Mais ce grand public n’est pas d’une entité homogène ; il y a plusieurs dimensions – riche et pauvre, urbaine, suburbaine et rurale, jeune et vieux et il y en a ceux qui sont potentiellement plus intéressés au Bitcoin que d’autres. Et c’est en les divisant et conquérant que les révolutions qui voient du grand succes l’atteignent – Facebook a commencé à Harvard pour les élèves et maintenant c’est pour le monde entier. Bitcoin peut bénéficier d’une telle stratégie et la cible logique de Bitcoin sont les jeunes gens, qui son moins établies et confortables dans leurs vie et prêts a essayer des nouvelle choses. Et qui sont les plus jeunes et les plus aventureux? Les adolescents.
Voici 5 raisons, pourquoi les adolescents sont une excellente adoption démographique pour Bitcoin :

1) Les ados veulent le pouvoir d’achat par internet. L’idée d’une allocation pour que les enfants aient leurs propres argents pour dépenser est profondément ancrée dans notre culture, mais il n’y a simplement pas d’équivalent pour l’internet. Dans plusieurs juridictions, vous devez avoir au moins 18ans pour obtenir sa propre carte de crédit, alors quand une personne en bas de 18 ans veut acheter quelque chose, la seule option est d’utiliser la carte de crédit des parents. Les parents puissent adopter une des deux stratégies : ils laissent leurs enfants utiliser la carte de crédit pour acheter ce qu’ils veulent, en espérant qu’ils ne dépensent pas trop, ou il puissent dire a leurs enfants qu’ils doivent demander pour chaque achat. Le premier est trop négligent et le deuxième est trop autoritaire et il y pas de manière facile de faire le juste-milieu dans le système des cartes de credit. Mais avec Bitcoin oui : les parents pourraient donner leurs allocations, les envoyer a leurs enfants chaque semaine ou mois, et il n’y aurait pas de possibilité qu’ils dépenseraient trop – un équivalent identique a l’argent pour le monde digital.

2) Les Bitcoins leur apprendraient la sagesse financière. Avec une carte de crédit, on dépense maintenant et on s’inquiète plus tard. Si on veut, on peut s’inquiéter beaucoup plus tard vu qu’on peut juste faire le paiement minimum chaque mois jusqu’à ce qu’on soit proche de la faillite et que les agences de recouvrement appellent chaque jour. Avec Bitcoin, c’est le contraire. L’argent doit être dans votre compte avant de le dépenser et même si dans un monde de Bitcoin il y avait des dettes, en avoir serait un choix et non une transition homogène d’une balance positive a une balance négative que c’est présentement. Il y a une limite a combien vous pouvez dépenser et quand vous dépenser n’importe quoi, la transaction apparait sur le client Bitcoin et reste la jusqu’à ce qu’uneautre, nouvelle, transaction apparaisse et la pousse en dehors de l’écran pour la remplacer. La douleur de dépenser est lal à chaque fois qu’on regarde à la balance restante. Avoir juste un montant dans un endroit important, a être regardé a chaque jour, a un fort pouvoir psychologique : sa vous fait constamment penser “il y me reste 47.2 BTC et je ne serai payé qu’en 14 jours, alors ça me donne environ 3.5 BTC par jour, donc est-ce que c’est vraiment une bonne idée d’acheter ce nouveau gadget a 15 BTC aujourd’hui quand je vais peut être en avoir besoin pour quelque chose d’autre plus tard?”. C’est prouvé que le monde dépense moins quand il paie cash et Bitcoin aurait un effet encore plus fort.

3) Bitcoin permet les mêmes bénéfices de l’argent comptant côté intimité. Le monde veut de l’intimité et beaucoup d’adolescents de nos jours serait horrifiés s’il apprenaient que leurs parents allaient tracer de tout leurs achats à partir de maintenant. Notre société voit une telle infraction a l’intimité d’irraisonnable, et ultimement ils ne sont pas très utiles: aussitôt que l’enfant arrive au collège il va immédiatement acheter tout ce que ces parents lui interdisaient quand il était plus jeune. Bitcoin, de l’autre cote, c’est le Weight Watchers pour notre richesse: c’est pas ce qu’on achète, mais bien combien on achète, et les adolescents peuvent faire leurs propres choix sur ce qui est le plus important pour eux et s’ajuster, au lieu d’angoisser pour satisfaire les idées de leurs parents de ce qui est la sagesse financière et ce qui est l’extravagance. La prudence est mise en œuvre par la réalité, pas l’autorité.

4) Bitcoin encourage les jeunes entrepreneurs. L’internet est de plus en plus le choix primaire des jeunes pour interagir socialement, mais c’est aussi une opportunité puissante pour eux de commencer a interagir avec les autres économiquement. Tout le monde a des talents, que sa soit la musique ou l’art ou l’écriture ou la programmation informatique, et Bitcoin permet a ces gens de facilement gagner de l’argent venant de leurs habiletés mêmes pendant qu’il sont encore des étudiants du secondaire. L’argent était le libérateur économique et l’excitant des jeunes entrepreneurs d’il y a 50ans, avec l’image iconique des jeunes qui vendent de la limonade et des jeunes a bicycle qui vont porter les journaux, et cette culture a donné comme résultat le meilleur air économique qu’on a jamais vu. Maintenant, l’équivalent de ça est l’internet, ou le ciel est la seule limite: si votre travail est assez bon, vous pouvez atteindre des centaines de milliers de personnes et gagner une plus grosse somme d’argent que le propriétaire du kiosque de limonade aurait pu rêver. Mais pour que les adolescents soient libérés économiquement, il faut qu’il y ait une monnaie d’échange libératrice, et Bitcoin est le candidat parfait: contrairement à la carte de crédit, être un créateur et gagner de l’argent est aussi simple qu’être un acheteur et dépenser.

5) Les adolescents sont le futur. Ils ne sont pas ralenti par la manière que nous menons nos vies présentement, avec nos cartes de crédit, emprunts et prêts, et peut-être quelques uns choisiront de vivre sans banque complètement, en utilisant Bitcoin dès le début. Même si pour beaucoup de personnes changer à Bitcoin est une étape douloureuse vu qu’il sont déjà confortables avec leurs cartes de crédit, les adolescents c’est d’appliquer pour une carte de crédit qui est une tache douloureuse et ils préféreraient commencer à gagner et dépenser des bitcoins. Finalement, ils ne sont pas corrompus pas le système psychologique des cartes de crédit, celui ou que l’argent rapide et temporaire est plus facilement atteignable en suppliant qu’en produisant et la psychologie qu’ils vont adopter va, 10-20 ans plus tard, être la psychologie dominante du mode. Si nous, la communauté de Bitcoin, tentons de fondamentalement changer comment le monde pense, les adolescents sont la meilleure place a commencer.

 
 

BTC: 1FxkfJQLJTXpW6QmxGT6oF43ZH959ns8Cq

LTC: LaBhvWiAP7msku6w8QSQ5G7omVWMF3uxJC

By

Vitalik Buterin is a co-founder of Bitcoin Magazine who has been involved in the Bitcoin community since 2011, and has contributed to Bitcoin both as a writer and the developer of a fork of bitcoinjs-lib, pybitcointools and multisig.info, as well as one of the developers behind Egora. Now, Vitalik's primary job is as the main developer of Ethereum, a project which intends to create a next-generation smart contract and decentralized application platform that allows people to create any kind of decentralized application on top of a blockchain that can be imagined.

Get Top Stories Weekly

We respect your email privacy